Surveillance des plages du Haut Pays Bigouden : mieux vaut prévenir que guérir

Depuis l’été de l’année 2000, la CCHPB, en collaboration avec les communes concernées, met tout en œuvre pour garantir des conditions optimales de sécurité sur les principales plages du territoire.

Cette année, depuis le 1er juillet, de 13h15 à 18h45, les dix sauveteurs SNSM et les 2 CRS, recrutés par la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden, veillent sur les baigneurs et assurent la sécurité de trois plages du territoire communautaire : les plages de Ruvein (Plovan), de Penhors (Pouldreuzic) et Kerrest (Plozévet). Cette surveillance prendra fin le dimanche 1er septembre 2019  à Penhors et le samedi 31 août pour les deux autres sites.

Les postes de secours sont pilotés par Quentin THIEBAUT à Plovan, Jérôme HAMON à Pouldreuzic et par Guillaume HEURTEBIZE, en juillet, et François CHARLIER, en août, à Plozévet.

La CCHPB prend en charge l’ensemble des moyens humains du dispositif de surveillance dont le coût global pour la saison s’élève à plus de 63 000 €, ainsi que le financement de la borne d’appels d’urgence à la plage de Kerbinigou à Tréogat (environ 1360 €/an).

L’hébergement des sauveteurs, ainsi que l’équipement des postes, restent à la charge des communes.

Le 29 août, la CCHPB a tenu à remercier tous les intervenants à cette opération de sécurisation des plages. Ce moment convivial a été l’occasion de dresser un bilan de l’été 2019. Il a été relevé une nette augmentation de la fréquentation des plages (qui peut être expliquée par les conditions météorologiques particulièrement clémentes cet été ainsi que par la labellisation des sites). Les aménagements récemment réalisés par la CCHPB à Penhors ont été très appréciés, notamment la Chaucidou qui a permis de ralentir la circulation automobile et la mise en place de passage piétons plus visibles aux abords du Pôle nautique.

Malgré deux accidents, quelques sauvetages et assistances sans gravité, la principale activité des sauveteurs reste la prévention (rappel des règles de sécurité, surveillance des zones de baignade…).  Ce travail remarquable a donc permis à des milliers d’estivants de profiter des plaisirs qu’offrent les plages du territoire et toute la collectivité les remercie.